ROMAIN DESGRANGES GRIMPERA (BIEN) EN FINALE À CHAMONIX !

0

On a tremblé ! Romain Desgranges a frôlé la correctionnelle dans la demi-finale de la Coupe du monde de difficulté de Chamonix. Mais le local de l’étape grimpera bien en finale demain soir. Retour sur un scénario sous haute tension.

« Quand je te dis que les dieux de l’escalade sont avec moi. » C’est par cette conclusion – qui ne manque pas de panache – que Romain Desgranges quitte la scène ce soir. Ce sourire un peu figé qu’il arbore désormais, a bien du mal à prendre le dessus sur la moue crispée, qu’il affichait il y a deux minutes à peine.
Car Romain Desgranges a frôlé la correctionnelle, ce soir, en demi-finale de la Coupe du monde de Chamonix. Devant le mur, le tout récent champion d’Europe était tendu. Il a grimpé au courage, et s’est affranchi des ¾ du tracé. Il était tendu, jusqu’à hésiter au moment d’aller chercher la prise 34. Et de finir par zipper du talon. Romain Desgranges tombe et est alors 8e du classement provisoire. Il est très déçu. Vraiment déçu.
Mais rien n’est encore perdu : il a le 8e ticket pour la finale, provisoirement, dans la poche. Mais il reste un grimpeur à passer. Et pas n’importe quel grimpeur : le vainqueur de la Coupe du monde 2016, le Slovène Domen Skofic.
Chamonix retient son souffle. Le jeune Slovène n’est pas du genre à passer à côté d’une demi-finale. Et pourtant… Pourtant sur ce volume à la marque 24, qui a fait hésiter bien des grimpeurs, Domen Skofic bute. Il ne trouve pas la bonne préhension. Et finit par lâcher. Chamonix respire : son champion sera bien en finale demain soir. Romain Desgranges ne saute pas de joie. Il sait qu’il a bien failli passer à côté de son étape de Coupe du monde.
Alors, comme un enfant pris la main dans le sac, il fait amende honorable. Et promet de mieux grimper demain. Enfin presque : « ça passe. Demain est un autre jour. Je grimpais aujourd’hui pour une place dans les 26 premiers. Je grimperai demain pour une place dans les huit premiers. » Tout est dit : le champion n’est pas du genre à fanfaronner. Largement sollicité par les médias, le Chamoniard a eu une grosse journée : il est temps d’aller récupérer.
Car demain il ne sera pas le seul à vouloir l’or, dans cette finale qui s’annonce très ouverte. Et même si sur le papier le champion français semble favori, il aura bien de la concurrence. Les Italiens Stefano Ghisolfi et Marcelo Bombardi ont été solides ce soir. Le Japonais Keiichiro Korenaga et le Belge Loïc Timmermans n’étaient pas très loin. En finale demain soir, il y aura aussi la star canadienne Sean McColl. Mais pour les milliers de spectateurs de la Place du Mont-Blanc, il y aura surtout Romain Desgranges.
Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE