Rechercher sur le site :

escalade

Retour aux news
••••••••••••••••••••••

La Chronique de JPB : Entrevue avec M?lanie Cannac , jeune grimpeuse se pr?sentant ? la FFME sous la banni?re de la Liste Alternative

Par KAIRN
Article saisi le Mardi 05 Février 2013
00:00

M?lanie Cannac, jeune grimpeuse et alpiniste fait partie de la liste Alternative FFME "Montagne et Escalade pour tous". A 21 ans, cette millavoise incarne paraitement la fra?cheur et les nouvelles id?es que la liste veut proposer si elle est ?lue fin mars aux prochaines ?lections au conseil d'administration de la FFME. Le chroniqueur qu?becois Jean-Pierre Banville est justement all? la questionner pour en savoir plus sur le programme et les 100 propositions de l'Alternative qui sont d?voil?es au fur et ? mesure. Vous pouvez aussi consulter le portrait de M?lanie sur le blog de la Liste.



- JPB : Comment vois-tu ton engagement dans la FFME si tu gagnes un poste ? l??lection ?
- M?lanie : Mon engagement, je le vois comme une participation au renouvellement de la FFME.
Je ne souhaite pas avoir une approche "politicienne", je suis et je reste avant tout une pratiquante des multiples activit?s de la f?d?ration, autant Escalade en comp?tition qu?en falaise, mais aussi Alpinisme, Ski-Alpinisme et Randonn?e. Cependant, je ne suis pas satisfaite des orientations donn?es par l'actuelle ?quipe dirigeante. Or, pour ne pas agir ? la marge mais faire r?ellement ? bouger les lignes ?, quoi de mieux que d'?tre au ? c?ur du syst?me ?? Dans un 1er temps, j?aurai une attitude d?observatrice attentive et critique. Je ne suis pas omnisciente, il s?agira de bien prendre mes marques, de bien cerner les enjeux et de ne pas se pr?cipiter.



- JPB : De toutes les propositions mises de l?avant par la "deuxi?me liste", quelles sont les trois qui te tiennent le plus ? c?ur ?
- M?lanie : Le qualificatif de "deuxi?me liste" sous-entend une hi?rarchie entre les deux listes en comp?tition, je pr?f?re donc parler de la "liste alternative". Et je rappel que nous avons toutes nos chances de gagner ! Pourquoi alternative ? Car il faut changer certaines choses, proposer de nouvelles orientations.
En tant que citoyenne, une des choses qui m?a motiv?e pour m?impliquer dans cette ?lection, c?est que la gestion de la f?d?ration est tr?s opaque pour les simples licenci?s. Je suis surprise de ne pas savoir ce qu?il se passe au Conseil d?Administration et dans les Commissions, de ne pas avoir de communication sur les choix qui ont ?t? faits par la f?d?ration, de m?me que les enjeux financiers qui y sont li?s. Par exemple, combien a co?t? l?organisation des Championnats du Monde ? Bercy ? Certes il y a de la communication sur l??v?nement, mais seulement sur les r?sultats positifs des sportifs. Mon premier choix est donc notre proposition n?2 concernant la transparence : les comptes rendu des CA et des diff?rentes commissions ou conseils seront en libre acc?s sur le site de la f?d?ration.
En tant que jeune femme, je suis ?tonn?e de la faible pr?sence de femmes dans les ?quipes de comp?tition (notamment en ski-alpinisme) et parmi les ?quipes d?ouvreurs. C?est de plus en plus vrai quand on monte dans le niveau des comp?titions. Parmi les 76 ouvreurs internationaux, il n?y a aucune femme ! On peut l?gitimement s?interroger sur le r?le de la f?d?ration dans ce domaine. Je soutiens donc particuli?rement notre proposition n?40 ? propos de la parit? homme-femme. En tant que pratiquante de l?escalade en falaise, j?ai ?t? confront?e ? la difficult? de gestion, d?acc?s, d?entretien, et d?autorisation de grimper sur des sites naturels. Par exemple, les Gorges du Tarn ont ?t? d?s?quip?es pendant un peu plus d?un an. C?est pourquoi mon troisi?me choix se porte sur l??volution du plan national de d?veloppement des sites naturels d?escalade, qui est la proposition n?41.



- JPB : Est-ce que des fusions sont souhaitables avec d?autres f?d?rations au point de vue ?conomique ?
- M?lanie : Notre propos c?est pour l?instant de travailler sur des rapprochements. En ce qui concerne les fusions ?ventuelles les enjeux se situent surtout en terme d?efficacit?, de repr?sentativit?, de r?ponse aux attentes des pratiquants. D?un point de vue purement ?conomique les rapprochements entre f?d?rations sont souhaitables ! D?ailleurs le rapport de la Cour des comptes de janvier va dans ce sens et la Ministre des Sports Val?rie Fourneyron l?a approuv?. La France est le pays d?Europe qui compte le plus de f?d?rations sportives, elle compte 117 f?d?rations agr??es alors que l?Allemagne n?en a que 60 et l?Italie ainsi que l?Espagne 64. Cependant, il faut bien garder ? l?esprit qu?un rapprochement ne peut pas fonctionner sans un accord sur les id?es, sur les enjeux ; et surtout sans une adh?sion au projet, un engouement de la part des licenci?s.



- JPB : Est-ce que des fusions sont souhaitables avec d?autres f?d?rations au point de vue culturel ? En effet, n?y-a-il pas un risque de perdre son ?me en s?associant ? la Randonn?e ou au Ski ? D??tre dilu? dans la masse ?
- M?lanie : D?un point de vue culturel, il y a forc?ment des affinit?s avec d?autres f?d?rations. Je ne vois pas pourquoi une coop?ration renforc?e ne serait pas envisageable. Il ne s?agira jamais de faire une ? OPA ? hostile sur une autre f?d?ration mais, comme nous le proposons, de relancer un processus de rapprochement avec des coop?rations bien concr?tes telles que des formations et des rassemblements communs. Tout comme la diversit? des pratiques repr?sent?es par la FFME en fait sa richesse, les f?d?rations de sport de montagne pourraient ?tre ? unies dans leur diversit? ? pour reprendre un slogan ? la mode en Europe !



- JPB : Quel est selon toi l?avenir de l?escalade en milieu naturel ?
- M?lanie : Comme tu as pu t?en apercevoir, je suis particuli?rement sensible ? la probl?matique de l?escalade en milieu naturel. L?avenir de cette pratique doit passer par davantage de concertation. J?ai constat? de nombreux probl?mes dans ma r?gion avec de nombreux sites interdits.
La FFME devrait d?l?guer aux comit?s d?partementaux et r?gionaux la gestion des sites et encourager leur maintenance et leur d?veloppement. D?autre part le r?le de la f?d?ration au niveau national est d??tre un facilitateur, de favoriser le dialogue entre les parties prenantes (propri?taires, associations, collectivit?s, comit? d?partemental, utilisateurs des sites). C?est actuellement ce qui manque par exemple en Ari?ge, je regrette que les falaises n?y soient plus conventionn?es, la FFME n?a pas bien assum? son r?le de rassembleur...




- JPB : La F?d?ration doit-elle mettre des efforts pour que la raquette et la sp?l?ologie soient d?clar?es sports olympiques ? Attention : la raquette ? neige a beaucoup plus d?histoire que l?escalade et des courses s?rieuses existaient d?j? il y a des si?cles ?
- M?lanie : Tu m?langes un peu tout, la sp?l?o n?a jamais fait partie de la FFME. Pour moi la sp?l?o n?aura jamais vocation ? devenir un sport olympique, l?essence de la sp?l?o c?est l?exploration, je rejoins sur ce point ce qu?a pu exprimer Phil Bence dans son interview que j?ai pu lire sur Kairn. Dans notre programme nous affichons comme une priorit? l?acc?s ? l?olympisme pour l?Escalade et le Ski-Alpinisme.



- JPB : Est-ce qu?une f?d?ration n?est que le porte-voix des Puissances en Place ou bien a-t-elle une autonomie propre ?
- M?lanie : La position des responsables f?d?raux, comme a pu l?exprimer Olivier Obel dans l?interview qu?il a faite avec toi, est d?licate, car la f?d?ration re?oit une d?l?gation de la part du minist?re. Elle doit donc respecter certains engagements formul?s dans la ? convention d?objectifs ? sign?e avec l?Etat. Cependant, cela reste un accord sur les grandes lignes, et laisse une grande latitude pour mettre en place nos propositions.
Et puis n?oublies pas que je suis originaire de Millau, entre le Larzac et la lutte antimondialisation, nous avons l?habitude des combats de r?sistance et de contestations face aux ? Puissances en Place ? !



- JPB : Si la "liste alternative" entre en force, quelle sera son attitude face aux cadres et techniciens employ?s actuellement par la FFME ?
- M?lanie : Il n'y aura pas de "chasse aux sorci?res", nous ne sommes pas des r?volutionnaires! Dans un premier temps il s'agira de mieux cerner les fonctions de chacun, leurs missions. De ce bilan pourront r?sulter des red?finitions de poste en lien avec les nouvelles orientations que nous proposons.



- JPB : Coinc?e sur une ?le d?serte, genre Lagon Bleu, avec quelle personne aimerais-tu ?tre ?
- M?lanie :
Aucune chance d??tre coinc?e sur une ?le d?serte, je suis plus souvent en montagne qu?en mer !



- JPB : Tu vas demander quoi le Noel prochain ? Si tu es ?lue ? Un gilet en kevlar, peut-?tre ?
- M?lanie : ?a fait longtemps que je ne crois plus au p?re No?l. Si j?avais besoin de protections ce serait plut?t des coinceurs et des Friends !