Dans les pas des aventuriers qui ont ouvert la voie des Pyrénées

0

Le journaliste et auteur, Santiago Mendieta, publie aux éditions Privat un ouvrage sur le club alpin français de Toulouse. L’histoire de 140 ans de passions pour la montagne. Interview.

On oublie souvent que les Pyrénées sont aux portes de Toulouse et qu’elles ont marqué profondément la culture de la ville…

Beaucoup de choses nous rappellent cette proximité : la Garonne, fleuve issu des entrailles des derniers glaciers de la Maladeta, dont le débit dépend des précipitations neigeuses sur les sommets. Par temps clair, on aperçoit la silhouette du Mont-Valier et de la chaîne ariégeoise dès que l’on se trouve sur un point haut ou dégagé, de la colonne Jolimont au pont saint-Michel. Cette distance de plus 100 kilomètres à vol d’oiseau a été abolie à la fin du XIXe siècle par l’arrivée du chemin de fer. C’est ce qui explique l’essor du tourisme et du thermalisme à Bagnères-de-Luchon, le jardin des montagnards toulousains, notamment des «cafistes» (adhérents du CAF) dès sa création en avril 1876.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE